Testez vos connaissances

Mon enfant fait une crise, Avant toute chose, j’appelle les urgences !
FAUX. La première chose à faire est d’appliquer les consignes pour assurer la sécurité de votre enfant. La plupart des crises d’épilepsie durent de quelques secondes à environ 5 minutes et s’arrêtent d’ellesmêmes.
En revanche, si la crise se prolonge plus de 5 minutes, vous devez agir :
  • Si le médecin a prescrit un traitement d’urgence (il existe des traitements avec différentes voies d'administration), administrez le ;
  • Si vous n’avez pas de traitement d’urgence, appelez le 15 depuis un poste fixe ou le 112 depuis un téléphone portable.
Bien sur, si votre enfant n’a pas été diagnostiqué épileptique, et même si vous reconnaissez les signes d’une crise d’épilepsie, vous devez appeler les services d’urgence sans attendre.
Après une crise d’épilepsie, on ne se souvient de rien
VRAI et FAUX. Il existe des crises d’épilepsie "focales" ou "partielles" qui touchent seulement une partie du cerveau. L’enfant demeure habituellement conscient et éveillé pendant toute la crise.
Mais si votre enfant a été inconscient (crise généralisée), il ne se souviendra de rien. Dans tous les cas, expliquez-lui avec des mots adaptés à son âge ce qu’il s’est passé. Rassurez-le et réconfortez-le s’il en a besoin. Il sera peut être fatigué et aura besoin de se reposer.
Pendant une crise d’épilepsie, il faut mettre une cuillère dans la bouche de l’enfant pour éviter qu’il n’avale sa langue
FAUX. Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas mettre d’objet dans la bouche. Votre enfant ne risque pas d’avaler sa langue qui est bien attachée à la base de la bouche !
Pendant une crise d’épilepsie, il faut mettre une cuillère dans la bouche de l’enfant pour éviter qu’il n’avale sa langue
FAUX. Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas mettre d’objet dans la bouche. Votre enfant ne risque pas d’avaler sa langue qui est bien attachée à la base de la bouche !
Les crises d’épilepsie peuvent avoir des répercussions sur le développement de l’enfant
VRAI. Une crise d’épilepsie est une décharge électrique anormalement élevée dans le réseau de neurones qui constitue le cerveau. Les crises prolongées peuvent avoir des répercussions sur le système nerveux de l’enfant encore en pleine construction, et parfois entraînent des séquelles ou une aggravation de la maladie si elles ne sont pas bien gérées.
Pendant une crise d’épilepsie, il faut laisser le corps bouger librement
VRAI. Ne tenez pas votre enfant par terre et surtout n’empêchez pas les mouvements convulsifs s’il y en a.
Vous devez bien sécuriser l’environnement de votre enfant : éloigner les sources de danger (objets tranchants ou durs, poser quelque chose de mou sous sa tête (un coussin, un manteau…). Ne le déplacez pas, sauf danger immédiat pour sa sécurité.
Après une crise d’épilepsie, on ne se souvient de rien
VRAI et FAUX. Il existe des crises d’épilepsie "focales" ou "partielles" qui touchent seulement une partie du cerveau. L’enfant demeure habituellement conscient et éveillé pendant toute la crise.
Mais si votre enfant a été inconscient (crise généralisée), il ne se souviendra de rien. Dans tous les cas, expliquez-lui avec des mots adaptés à son âge ce qu’il s’est passé. Rassurez-le et réconfortez-le s’il en a besoin. Il sera peut être fatigué et aura besoin de se reposer.
Pendant une crise d’épilepsie, il faut laisser le corps bouger librement
VRAI. Ne tenez pas votre enfant par terre et surtout n’empêchez pas les mouvements convulsifs s’il y en a.
Vous devez bien sécuriser l’environnement de votre enfant : éloigner les sources de danger (objets tranchants ou durs, poser quelque chose de mou sous sa tête (un coussin, un manteau…). Ne le déplacez pas, sauf danger immédiat pour sa sécurité.
Les crises d’épilepsie peuvent avoir des répercussions sur le développement de l’enfant
VRAI. Une crise d’épilepsie est une décharge électrique anormalement élevée dans le réseau de neurones qui constitue le cerveau. Les crises prolongées peuvent avoir des répercussions sur le système nerveux de l’enfant encore en pleine construction, et parfois entraînent des séquelles ou une aggravation de la maladie si elles ne sont pas bien gérées.
Les crises d’épilepsie de mon enfant, j’en parle autour de moi
VRAI. Votre enfant sera d’autant mieux pris en charge que les personnes de son entourage (école, garde d’enfant…) ont été informées et ont reçu des consignes claires. Une crise d’épilepsie peut impressionner, mais elle sera mieux gérée si les personnes savent quoi faire.