L'épilepsie, qu'est ce que c'est ?

Le terme épilepsie provient d'un mot grec qui veut dire "attaquer par surprise".

L'épilepsie est la 2e pathologie neurologique diagnostiquée en France.
Elle concerne 90 000 enfants.

Chez l'enfant, l'épilepsie se caractérise souvent par la répétition de crises dites "non provoquées", c'est-à-dire sans cause évidente. Le plus souvent, il s'agit de quelques crises par an et ces crises peuvent disparaitre d'elles-mêmes à l'adolescence.

Malgré cela, l'épilepsie reste une maladie neurologique qui touche les cellules du cerveau. Les crises peuvent avoir des répercussions sur le système nerveux de l'enfant encore en pleine construction, et parfois entraînent des séquelles ou une aggravation de la maladie si elles ne sont pas bien gérées. Elles peuvent se manifester avec des signes divers, et survenir brutalement de manière imprévisible. Il est relativement fréquent chez l'enfant avec épilepsie de constater des difficultés scolaires et/ou un retentissement sur la vie sociale ou familiale.

Connaître la maladie et les bons gestes à adopter est la meilleure façon de limiter ces risques.

La crise d'épilepsie

Une crise d'épilepsie est une décharge électrique anormalement élevée dans le réseau de neurones (cellules du cerveau). Les experts de cette maladie donnent souvent l'image de la survenue d'un orage dans le cerveau. Les crises sont soudaines, imprévisibles et le plus souvent brèves.

Toutes les crises d'épilepsie ne se ressemblent pas.

IL EXISTE DES CRISES "FOCALES" OU "PARTIELLES" :
Elles vont affecter seulement une partie du cerveau. Selon la partie du cerveau touchée, les symptômes seront différents. Par exemple des troubles du langage, des soubresauts d'un membre, des mouvements involontaires des yeux… Il n'y a pas toujours de perte de conscience.

IL EXISTE ÉGALEMENT DES CRISES "GÉNÉRALISÉES" :
Les crises tonico-cloniques peuvent être très impressionnantes : tremblements de tout le corps, perte de conscience, chute.
Les "absences" : une brève rupture de contact avec la réalité (immobilité, regard fixe). Cela peut se produire plusieurs fois par jour. Elles sont difficilement repérables et souvent responsables de difficultés scolaires.

Il faut noter qu'une seule crise isolée n'est pas nécessairement un signe d'épilepsie. Seul un médecin pourra poser le diagnostic d'épilepsie et proposer une prise en charge adaptée à votre enfant. Des traitements de l'épilepsie existent et, dans certains cas, votre médecin peut prescrire un médicament à utiliser en cas de crise.

Que faire en cas de crise